Retour à l'accueil

5215

Priorité à l’efficacité énergétique à l’aluminerie Alcoa de Deschambault

14 Juin 2021    3 min.

Reconnue pour son leadership en matière de gestion environnementale, L’aluminerie Alcoa de Deschambault, dans la région de Québec, a profité d’un projet visant à améliorer la ventilation de son centre de coulée pour accroître de façon spectaculaire l’efficacité énergétique du bâtiment.

Le défi : améliorer la ventilation tout en réduisant la consommation d’énergie

Le centre de coulée de l’aluminerie accueille plusieurs fours alimentés au gaz naturel qui servent notamment à transformer l’aluminium pur en lingots d’alliage destinés à l’industrie automobile. Or pour améliorer la qualité de l’air intérieur, l’entreprise projetait d’augmenter la ventilation du bâtiment.

La solution : une combinaison de technologies écoénergétiques

Pour accroître le volume d’air neuf tout en optimisant le rendement de ses investissements, Alcoa Deschambault a opté pour une solution combinant des unités de mélange d’air, des unités de chauffage radiant infrarouge à basse intensité et deux murs solaires d’une superficie totale de plus de 700 m2.

« Cette solution nous permettait de répondre à nos besoins d’apport d’air neuf et de chauffage pendant la saison froide, tout en maximisant les économies de gaz naturel et la réduction des gaz à effet de serre et en nous donnant accès à des aides financières qui assureraient la rentabilité du projet », explique Alexandre Dubreuil, ing., Administrateur Environnement à l’aluminerie Alcoa de Deschambault.

Unités de mélange d’air

Les trois unités de mélange d’air d’une capacité de 40 000 pi3/min (CFM) chacune ont été installées sur le toit pour récupérer la chaleur dégagée par les activités de fonderie et la réacheminer dans le bâtiment via de nouveaux conduits de ventilation. Ces unités sont dotées de capteurs de température, de capteurs de pression différentielle et de volets motorisés et reliées au système de gestion du bâtiment, qui a été reprogrammé pour tenir compte des nouvelles mesures d’efficacité énergétique. De nouvelles sondes de pression, de CO et de NO ont également été ajoutées au système de contrôle pour assurer une qualité de l’air optimale à l’intérieur du centre de coulée.

Chauffage radiant

D’autre part, les aérothermes à gaz naturel existants ont été remplacés par sept unités de chauffage radiant à haute efficacité énergétique d’une puissance de 175 000 à 220 000 BTU chacune.

Murs solaires

Enfin, deux murs solaires ont été installés sur les façades sud-est et sud-ouest du centre de coulée pour augmenter l’apport en air neuf et réduire les besoins de chauffage. Composés de collecteurs thermiques solaires, ces murs sont eux aussi équipés de capteurs de température, de capteurs de pression différentielle et de volets motorisés raccordés au système de gestion du bâtiment.

« Énergir est un partenaire de longue date de l’aluminerie », raconte M. Dubreuil. « Quand ils ont entendu parler de notre projet pour le centre de coulée, Guy Desrosiers, ingénieur DATECH à Énergir, nous a suggéré le préchauffage solaire. Grâce à cette technologie innovante, nous profitons d’une énergie gratuite, propre et renouvelable pour chauffer le bâtiment et réduire nos émissions de GES ».

Des chiffres à la hauteur des attentes

Mises en service en 2020, les mesures d’efficacité énergétique ont d’ores et déjà donné des résultats concluants :

  • économies d’énergie annuelles à date : 650 000 m3
  • réduction totale de la consommation d’énergie : 65 %
  • réduction annuelle des émissions de GES : 1 235 tonnes métriques
  • augmentation total du volume d’air neuf : 65 % (annualisée), 10 % (en hiver)

Des subventions qui font la différence

De plus, grâce aux subventions cumulées de plus de 375 000 $ accordées par Énergir et à une aide financière de plus de 480 000 $ de Transition énergétique Québec dans le cadre de son programme ÉcoPerformance, l’aluminerie a pu réduire de moitié la période de rendement de l’investissement (PRI).

« Non seulement ce projet nous a permis de régler le problème de ventilation du centre de coulée, ce qui était l’objectif numéro un, mais il nous a aussi aidé à réduire nos besoins en chauffage : auparavant, nous commencions à chauffer le bâtiment lorsqu’il faisait 10° C à l’extérieur. Aujourd’hui, grâce aux mesures déployées, nous n’avons pas besoin de chauffer avant -2° C. C’est une amélioration considérable qui a des répercussions concrètes sur le bien-être de nos gens, sur notre facture d’énergie et sur l’environnement », indique Alexandre Dubreuil.

La première aluminerie certifiée ISO 50001:2018 au Canada

Parallèlement à ce projet d’efficacité énergétique et dans la continuité de son engagement en faveur du développement durable, l’aluminerie Alcoa de Deschambault a obtenu la certification ISO 50001:2018 en mai 2021. Cette norme volontaire repose sur la mise en place d’un système de gestion de l’énergie à l’échelle de toute l’entreprise qui vise à mesurer, maximiser et pérenniser les gains d’efficacité énergétique.

« Cette certification témoigne des efforts de tout le personnel pour réduire l’empreinte carbone de l’entreprise », précise M. Dubreuil, qui ajoute que l’aide financière accordée par Énergir et le gouvernement du Canada pour l’obtention de cette certification a été déterminante.

Des pratiques exemplaires

Avec la mise en œuvre des mesures d’efficacité énergétique récentes et sa certification ISO 50001, qui s’ajoutent à ses initiatives précédentes en matière de développement durable (système de gestion de l’eau et norme ISO 14001:2015, notamment), l’aluminerie Alcoa Deschambault s’affiche résolument comme un modèle pour les entreprises de son secteur et pave la voie à une industrie plus verte et plus durable.

Guy Desrosiers, ing., CEM, CMVP
Conseiller technique
Grandes entreprises et Efficacité énergétique
Groupe DATECH

Vous avez aimé l’article ? Partagez-le !

Continuez votre lecture